Accueil > Destinations > Urbain > Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

Provence Verte, Var

43.450001,5.86667
43°27'0"N 5°52'0.01"E
Publié le: Juillet 2011
article versions : fr | en | ru
|

La visite

Important lieu de pèlerinage, la ville de Saint-Maximin a eu une chance incroyable de préserver son riche patrimoine médiéval jusqu’à nos jours.
Basilique de la Sainte Marie Magdalene En approchant de la ville, vous verrez de loin son principal point de repère, la Basilique de la Sainte-Marie-Madeleine — la plus grande cathédrale gothique de Provence. Cet impressionnant sanctuaire a été construit au XIIIe-XVe siècles pour abriter les reliques de sainte Marie-Madeleine découvertes par Charles II d’Anjou, comte de Provence.
La crypte de la basilique abrite de nombreux sarcophages de saints chrétiens. Les plus importants d’entre eux sont les sarcophage de sainte Marie-Madeleine et de Saint-Maximin.
L’orgue de la Basilique est l’un des plus grands en Provence et le mieux conservé. Incroyablement, ses 2962 tuyaux sont resté dans un excellent état.
Le couvent Royal a été construit au même moment à côté de la Basilique. Ce magnifique bâtiment, pur et simple dans sa forme, est maintenant transformé en un hôtel quatre étoiles. En fait, le couvent, la cathédrale et la mairie du XVIIIe siècle constituent un harmonieux ensemble que vous verrez dans le cœur de la ville.

Saint-Maximin est une ville typiquement médiévale avec des ruelles étroites, des virages inattendus et de petites terrasses. Faites une visite de ses excellentes boutiques de souvenirs vendant d’authentiques objets d’art provençal et issu de l’artisanat local.
Cherchez l’Hôtel-Dieu(hôpital de bienfaisance construit à la fin du XVIIe siècle) et la belle place entourée de deux lignes d’arcades médiévales. La place des Arcades a été le cœur de la communauté juive de Saint-Maximin. Les Juifs, chassés de France à la fin du XIIIe siècle par Philippe IV, ont été invités en Provence par Charles II d’Anjou.
Au début du XIVe siècle, les Juifs de Saint-Maximin ont eu l’autorisation de construire une synagogue et un cimetière.
Saint Maximin Dans le bâtiment en face des arcades résida, pendant les Révolution Française, Lucien Bonaparte avec son épouse, originaire de Saint-Maximin. La Tour de l’Horloge de Saint-Maximin a été construit à la fin du XVe sur l’ordre du légendaire Roi René. Elle a une des plus anciennes cloches de Provence.

Le Massif de la Sainte Baume au Sud-Ouest de Saint-Maximin est bien connu de la tradition chrétienne. Selon la légende, Sainte Marie-Madeleine a passé de longues années dans une de ses grottes (baume en provençal signifie grotte) et y fut enterré. La grotte de Marie-Madeleine a été le lieu de pèlerinage des papes et des royaux (parmi eux, des personnalités telles de Philippe IV de France et Alphonse IV d’Aragon). La grotte est toujours l’ultime étape du pèlerinage des Compagnons de Tour de France (année des compagnons).

Histoire

La « sainteté » de la forêt autour de la Sainte Baume était connue bien avant la construction de la Basilique. Il a été le lieu de culte druidique dans l’ère pré-chrétienne. Au Ve siècle, les moines de l’Abbaye Saint-Victor de Marseille sont devenus les gardiens de la grotte de Sainte Marie-Madeleine. La tradition dit qu’ils ont caché les reliques de Sainte-Marie et Saint-Maximin au VIIIe siècle, lors de l’invasion Sarrazin. Les reliques ont été récupérés au XIIIe siècle par Charles II d’Anjou.
La maison d’Anjou se retrouve en possession de Saint-Maximin dans le milieu du XIIIe siècle après la mort de Raymond Bérenger IV de la maison de Barcelone. Saint-Maximin a été accordée à la plus jeune fille de Raymond, mariée à Charles I d’Anjou - le frère de Louis IX le Saint.
Dans les mains de la maison d’Anjou, Saint Maximin devient un important centre religieux et une ville prospère vivant du pèlerinage et de l’agriculture.
Les reliques et les monuments de Saint-Maximin sont épargnés lors de la révolutions française grâce aux efforts de Lucien Bonaparte —frère cadet de Napoléon Ier— qui dirige les révolutionnaires locaux.
L’histoire raconte que le grand orgue de la Basilique a été sauvé par l’organiste Forcade, qui a joué la Marseillaise en présence des révolutionnaires. Toutefois, certains monastères et chapelles précieuses ont été déclarés propriété nationale et transformé en habitations.

Information pratique

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est située juste à coté de l’A8, entre Aix-en-Provence et Fréjus. Depuis l’A8, prenez la sortie 34 « Saint-Maximin »
La ville a des lignes régulières depuis la gare TGV d’Aix-en-Provence et de l’aéroport Marseille-Provence.
Vous pouvez voir les horaires sur le site officiel.

Répondre à cet article

1

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Saint-Maximin-la-Sainte-Baume L'interieur de la Basilique Saint-Maximin-la-Sainte-Baume La Tour d'horloge

2

Retable de la Passion Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Basilique de Sainte Marie Magdalene Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Basilique de Sainte Marie Magdalene

3

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Couvent Royal Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Les orgues

Professionnels :

Si vous souhaitez apparaître ici, contactez nous