Orgon

Parc Naturel Régional des Alpilles, Bouches-du-Rhône

43.791389,5.038889
43°47'29"N 5°2'20"E
Publié le: Juin 2011
article versions : fr | en
|

La visite

OrgonSitué sur le bord oriental de la chaîne des Alpilles, Orgon n’a rien d’une charmante ville du sud. Son architecture sobre reflète une longue histoire de forteresse, de prison et de monastère. Si vous voyagez par l’autoroute A7 (E714), vous pourrez voir de loin la chapelle Notre Dame de Beauregard et les ruines du château médiéval qui surplombe la ville.

Chaque repère d’Orgon est marqué et inclus dans les itinéraires touristiques, tout ce que vous avez à faire est de suivre les indications.
Trois sites principaux : la Chapelle de Notre Dame de Beauregard, les ruines du château, et l’église Notre-Dame de l’Assomption sont situés sur la partie orientale de la ville.
Notre Dame de l’Assomption, construite en 1325, est un exemple du style gothique provençal, simple et belle. Son clocher remonte à 1660 - l’année où Louis XIV a visité Orgon. Si vous en avez la possibilité, entrer dans l’église : vous remarquerez que le chœur se trouve à côté de l’axe principal de l’église. Cette position unique —qui ne peut être trouvée que dans seulement trois églises en France— reflète la tête penchée de Christ crucifié.
Derrière l’église, vous verrez ce qui reste du magnifique château du duc de Guise. Vous pouvez accéder aux ruines par la Porte de l’Hortet - la seule restante des premiers remparts de la ville.

A propos des remparts d’Orgon :
Le premier village médiéval entouré le château. Ses remparts ont été construits au XIIe siècle là où aujourd’hui il y a l’église Notre Dame de l’Assomption et la mairie. Seule une petite partie de ces remparts ainsi que la Porte de l’Hortet a été préservé jusqu’à nos jours.
La deuxième ligne de remparts a été construites au XVIe siècle pour protéger la ville pendant les guerres de religion. Vous pouvez toujours trouver deux portes de ces remparts : la Porte Sainte-Anne et la Porte de la Durance.

OrgonVous trouverez les ruines de ce qui était autrefois une forteresse imprenable sur le bord de la Durance. Bien que le château soit maintenant appelé château du duc de Guise, il a changé de nombreuses fois de seigneurs.
Construit initialement en fin de période romaine, il est une des plus anciennes forteresses de Provence. Il a été utilisé comme forteresse militaire et comme prison. Les seigneurs d’Orgon avait le droit de taxer les marchands ambulants le long de la rive gauche de la Durance. Au XVIIe siècle, le château fut détruit et ses pierres ont été pillées par les habitants pour la construction de leurs maisons.

Une rue étroite appelée Chemin des oratoires vous mènera jusqu’au sanctuaire Beauregard. D’abord occupé par un oppidum celtique, puis lieu de culte romain, il a ensuite été consacrée à la Vierge. La statue en bois de Notre Dame de Beauregard a été considérée comme miraculeuse. Selon une célèbre légende, pendant les guerres de religion du XVIe siècle, le baron des Adrets, un fervent protestant, jeta cette statue de bois d’une falaise de 100 mètres de haut. Malgré cette chute, la statue de la Vierge a été retrouvé intact et est retourné à son sanctuaire.
L’actuelle chapelle Notre Dame de Beauregard a été construit à la fin du XVIIIe siècle. Autour de la chapelle, vous trouverez le musée d’histoire, la galerie de l’artisanat traditionnel et, bien sûr, un point de vue panoramique. Le chemin de l’église Notre Dame de l’Assomption au sanctuaire Notre-Dame de Beauregard était autrefois orné de cinq oratoires —dans la tradition provençale, ces niches de prière sont assez petites, avec les statues des saints—. Trois de ces oratoires ont été préservés jusqu’à aujourd’hui.

La ville a trois autres chapelles : la Chapelle Saint Roch, construite sur le Mont Sauvy et face à Notre Dame de Beauregard, la Chapelle de Saint Véran, et la Chapelle de Saint Gervais. Ces deux dernière sont aujourd’hui en ruines.
Dans les rues d’Orgon, vous trouverez encore des façades et des portes datant de la Renaissance. Cependant, l’atmosphère générale de la ville est plutôt austère, loin de l’image haute en couleurs des villages provençaux.

Histoire

OrgonSur le territoire d’Orgon, les archéologues ont trouvé les traces datant du néolithique et de nombreux artefacts de la période gallo-romaine. Le nom Orgon, selon certains chercheurs, est une transformation de urbs gothum - la ville de goths.
Au moyen âge, le Urgunum Castrum appartient au Comte de Provence. En XIIe siècle, la ville accueille les résidences de deux puissants ordres religieux militaires : les Templiers et les Hospitaliers.
Au XIIIe siècle, le comte Alphonse de Provence accorde le château au compte Guillaume de Forcalquier comme une garantie du traité.
Le château change de nombreuses fois de seigneur. En 1300, Charles II le Boiteux accorde à Orgon les privilèges de la ville. En 1337, le château et la ville passe aux mains de Raymond d’Agoult - l’un des plus puissants seigneurs de l’histoire de la Provence. En 1444, René le Bon, le dernier comte de Provence, inclue Orgon à la dot de sa fille Yolande, mariée à Ferry de Lorraine, comte de Guise. Les comtes de Guise ont été les seigneurs d’Orgon jusqu’à la Révolution française.

Au XVe siècle, la Provence devient une partie du royaume français. Orgon se trouve entre deux seigneurs : le roi de France, et le comte de Lorraine et de Guise (la maison de Guise a gardé son indépendance jusqu’à la Révolution française). Le château a été détruit pour la première fois par ordonnance du roi Louis XI, puis reconstruit en 1630 par Charles de Guise, le gouverneur de la Provence, et finalement démolie par le cardinal Richelieu.

La ville a accueilli de nombreuses personnalités historiques, dont Nostradamus, le pape Pie VII, les rois François Ier et Louis XIV. Napoléon passa par Orgon quand il a été escorté jusqu’à son exil sur l’île d’Elbe. Afin de protéger l’ex-empereur de la fureur de la population locale, il a reçu l’uniforme de l’un des officiers étrangers.

Le passé récent de Orgon est, malheureusement, loin d’être aussi glorieux que son histoire médiévale. Maintenant Orgon est l’une des villes avec le chômage le plus élevé et le niveau de pauvreté conduit à de graves tensions sociales.

Information pratique

Orgon est situé juste à coté de l’autoroute A7 (E714), accessible par la sortie Sénas.
Orgon a une gare ferroviaire bien liée avec Avignon et Marseille. Il y a des trains directs avec la gare TGV Marseille-St. Charles, et avec la gare de Vitrolles où il y a une navette avec l’aéroport Marseille-Provence.
Si vous décidez de visiter Orgon, nous vous suggérons de le faire en saison estivale, quand la ville est le plus animée, mais loin d’être aussi fréquentée par les touristes, comme les villes voisines des Alpilles.

Répondre à cet article

1

Orgon Orgon Orgon Orgon Porte de l'Hortet Orgon

2

Porte de l'Hortet et Notre Dame de Beauregard Orgon Porte de l'Hortet 13, Orgon Jardin des oliviers Notre Dame de l'Assomption

3

Orgon Notre Dame de l'Assomption Orgon Château de duc de Guise

Professionnels :

Si vous souhaitez apparaître ici, contactez nous